Accueil > Communiqués des collectifs RUSF > Paris > Paris 10 > Réunion au sommet (du bâtiment B)

Réunion au sommet (du bâtiment B)

mardi 29 mars 2011, par Paris 10


Après trois semaines de lutte sans merci face à une administration autiste, une réunion au sommet (du bâtiment B) entre le RUSF et la présidence de l’université s’est tenue le 16 mars 2011.


 


Nos revendications  :


- Inscription immédiate de Kamilla en L1 de droit


- Arrêt du contrôle des titres de séjour lors de l’inscription


- Mise en place de la commission de dérogation de manière effective


- Dépôt collectif des demandes de régularisation des étudiants sans-papiers par la présidence


- Soutien de la présidence aux étudiants expulsés de la Cité Universitaire par le CROUS


 


Inscription de Kamilla


Sur ce point nous avons eu une réponse claire et sans ambiguïté : selon eux le diplôme de Kamilla n'est pas équivalent au bac, de ce fait elle ne peut prétendre à une inscription en L1, elle doit obligatoirement passer par un DAEU (diplôme d'accès aux études universitaires). Le seul recours reste donc le tribunal administratif pour demander réparation pour les 6 ans perdus à tenter de s’inscrire.


 


Arrêt du contrôle des titres de séjour et commission de dérogation


Aujourd’hui, les étudiants étrangers n'ayant pu effectuer la procédure d'admission préalable (DAP) ne sont pas informé de l’existence d’une commission de dérogation, créée l’an dernier sous la pression du RUSF. Certains étudiants parviennent à s’inscrire individuellement grâce à des organisations (RUSF, UNEF, NPA, AGEN...) ou en s'adressant directement à monsieur Crowley. Ces procédés restent très marginaux et un bon nombre étudiants restent sur le carreau !


La présidence s’est engagée à ce que la commission se réunisse quatre fois entre juin et fin octobre, ainsi qu’à rendre transparente la procédure à suivre pour en bénéficier. À cet égard, nous n'avons pas eu de réponse claire quant à la manière dont les étudiants seraient informés de l'existence de cette commission.


 


Dépôt collectif des dossiers de demande de régularisation des étudiants inscrits à l'université de Nanterre


La présidence s’est engagée à effectuer ce dépôt en demandant à la préfecture de ne pas délivrer d'OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) en cas de refus. Par ailleurs, nous avons précisé qu'il était indispensable qu'un comité de suivi se réunisse tous les 6 mois afin de voir où en sont les dossiers déposés et réunir les nouveaux dossiers à déposer.


Sept premiers dossiers seront déposés au plus vite.


 


Expulsion à la Cité U


Nous demandions à ce que l'université se positionne par rapport aux expulsions qui ont eu lieu le 26 janvier en pleine trêve hivernale. La présidence s'est engagée à envo

SPIP | squelette | | Web interne | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0