Accueil > Agenda : Rassemblements et évènements > Rassemblement le 6 février à 18h devant la Préfecture

Rassemblement le 6 février à 18h devant la Préfecture

mardi 5 février 2008

Des étudiants en danger : appel à rassemblement


Lyon, 5 février 2008

Des étudiants en danger

L'année 2007 est passée et Sarkozy a reconduit sa politique d'expulsion. Pour Hortefeux, les quotas de reconduites à la frontière sont maintenus. Pour les étrangers, les contrôles policiers au faciès dans les trains, dans les gares et dans la rue se poursuivent et les arrestations à domicile se multiplient. Ziyed, arrêté lors d'un contrôle policier. Ziyed est étudiant à Clermont-Ferrrand. Tunisien, il est arrivé en France, il y a six ans, en 2002, pour poursuivre des études en informatique. Il a obtenu son DUT Informatique en 2005, puis s'est inscrit en 2ème année de Licence d'informatique. Il a obtenu, puis renouvelé son titre de séjour mention étudiant depuis 2002. En octobre 2007, sa dernière demande de renouvellement a été refusé et il lui a été notifié une obligation à quitter le territoire français (OQTF). Son recours hiérarchique a été débouté en décembre 2007. Ziyed a été arrêté mardi 29 janvier à Clermont-Ferrand, lors d'un contrôle policier. Après sa garde-à-vue, mercredi soir, il a été transféré au centre de rétention administrative (CRA) de Lyon-Saint-Exuspéry pour être expulsé vers Tunis. Marel et Gilvaine, arrêtés chez eux. Marel est étudiant à Lyon. Congolais, il est arrivé en France en 2003 pour poursuivre ses études en comptabilité. Inscrit d'abord en BTS Comptabilité, puis au Diplôme préparatoire aux études comptables et financières et enfin au Diplôme d'études comptables et financières, Marel a obtenu, puis renouvelé un titre mention étudiant jusqu'en 2007. Parallèlement à ses études, il a toujours travaillé comme aide comptable dans plusieurs entreprises (dont la dernière était la FNAC). En décembre 2007, la préfecture du Rhône refuse son renouvellement de titre de séjour et lui notifie une obligation à quitter le territoire français (OQTF). Marel dépose un recours devant le tribunal administratif de Lyon : l'audience était prévue le 19 mars 2008. Mercredi 30 janvier, la Police des airs et des frontières (PAF) vient arrêter Marel à son domicile. Lors de cette arrestation, les policiers contrôlent Gilvane, la soeur de Marel, qui habite actuellement chez son frère. Sans papier, elle est aussi arrêtée, il lui est notifié un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière (APRF). Gilvane Experia est arrivée en France en mai 2007 pour poursuivre des études en Sciences médico-sociales. En septembre 2007, elle entre en seconde Sciences médico-sociales dans un lycée professionnel de Fontainbleau. Obligée de déménager de Fontainbleau pour Lyon, elle arrête sa formation en novembre 2007 et emménage chez son frère. Compte tenu de l'avancée de l'année, elle n'a pas pu reprendre cette année cette formation à Lyon, elle souhaite la poursuivre l'année prochaine. Marel et Gilvane sont placés au centre de rétention administrative de Lyon mercredi 30 janvier. L'audience du tribunal administratif de Lyon qui doit examiner le recours de Marel contre son OQTF est avancée au jeudi 31 janvier. Vendredi 1er février, le Tribunal administratif rejette ce recours. Des étudiants en sursis, sans papier, ni passeport. Vendredi 1er février, Ziyed, Marel et Gilvane passent ensemble devant le Juge des Libertés et de la Détention. Le Juge estime leur mise en rétention illégale : sur sa décision, Ziyed, Marel et Gilvane sont libérés. Lors de leur libération, la PAF conserve leur pièce d'identité et leur remet une attestation prouvant leur identité. Leur pièce d'identité est transmise à la préfecture du Rhône et la PAF laisse huit jours aux étudiants pour quitter la France (les étudiants récupéreront leur pièce d'identité s'ils présentent à la Préfecture un billet d'avion pour leur pays d'origine). Vendredi soir, Ziyed est de retour à Clermont-Ferrand. Une mobilisation s'organise autour de RUSF63 et RESF21 pour exiger de la préfecture du Cantal sa régularisation : après la manifestation de vendredi, le Préfet accepte de réexaminer la situation administrative de Ziyed. Ousmane, une réorientation réussie synonyme d’OQTF Ousmane, Guinéen, est étudiant à Dijon. Après deux années de MIASS à l’Université Lyon1, Ousmane a décidé cette année de se réorienter vers une filière de SVT à Dijon. Sur le plan pédagogique, cette réorientation est une réussie comme en attestent ses bons résultats aux partiels du premier semestre. Pour la préfecture de la Côte d’Or par contre, cette réorientation n’est pas acceptable. Elle vient en de refuser le renouvellement de son titre de séjour et lui a adressé une OQTF. Le Réseau Universités Sans Frontières du Rhône dénonce les lois et les règlements qui ont mis Ziyed, Marel, Gilvane et Ousmane dans des situations dramatiques. Le RUSF69 exige leur régularisation et celle de tous les étudiants sans papier. Pour obtenir satisfaction et montrer notre détermination face à l’inacceptable le RUSF69 appelle à

un rassemblement Mercredi 6 Février à 18h devant la préfecture (rue Dunoir)

Liberté d'étudier, une carte d'étudiant égale une carte de séjour !

SPIP | squelette | | Web interne | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0