Accueil > Agenda : Rassemblements et évènements > Rassemblement jeudi 10/04 à 18h

Rassemblement jeudi 10/04 à 18h

Pour la libération et la régularisation d’Iyad : la mobilisation doit se poursuivre

mercredi 9 avril 2008, par Lyon

POUR LA LIBÉRATION ET LA RÉGULARISATION D'IYAD - LA MOBILISATION DOIT SE POURSUIVRE

Une cinquantaine de personnes se sont de nouveau rassemblées pour la troisième fois lundi soir, 7 avril 2008, devant la préfecture du Rhône pour exiger la libération et la régularisation d'Iyad ISSA, doctorant syrien. Malgré la mobilisation et en dépit du soutien de l'ambassade de Syrie et de l'université de Damas, la préfecture du Rhône nous a opposé une fin de non-recevoir et a refusé de rencontrer la délégation du Réseau Universités Sans Frontières 69. Arrêté le 13 mars 2008 à son domicile, Iyad est détenu au Centre de Rétention Administrative (CRA) de Lyon depuis maintenant 25 jours ; il a été maintenu deux fois en rétention par le Juge des Libertés et de la Détention. Sans passeport, ni laissez-passer, il ne peut être expulsé. Il a donc été présenté lundi matin à son ambassade en Paris pour obtenir de celle-ci un laissez-passer. L'ambassade syrienne n'a pas, pour l'instant, accédé aux demandes de la Police des Airs et des Frontières : Iyad est revenu au Centre de rétention lundi soir sans laissez-passer. La durée de rétention légale est encore aujourd'hui de 32 jours ; elle se terminera lundi 14 Avril. Jusqu'à cette date, Iyad est toujours menacé d'une expulsion imminente ; les expulsions aux dernières heures de la rétention ne sont pas rares au centre de rétention de Lyon. Iyad est actuellement doctorant en génie civil à l'INSA de Lyon. Il doit soutenir sa thèse d'ici la fin de l'année 2008 pour rentrer en Syrie et occuper un poste de professeur à l'université de Damas. Son expulsion imminente causerait la fin de ses travaux universitaires et de son projet professionnel en Syrie. Le RUSF69 condamne la situation dramatique dans laquelle l'Etat a placé Iyad. Il exige sa libération immédiate et sa régularisation sans conditions : Iyad doit pouvoir terminer son doctorat en France et y obtenir le grade de docteur en génie civil. Le RUSF69 dénonce la politique d'expulsion choisie par le gouvernement, il dénonce les 26 000 expulsions prévues cette année et l'internement administratif qui va avec. Il appelle à la solidarité avec les étudiants sans papier et revendique l'égalité de droit et de fait entre les étudiants : régularisation et liberté de circulation, d'installation et d ?étudier pour tous. Le RUSF69 appelle à un nouveau rassemblement de soutien envers Iyad afin d'obtenir sa libération et sa régularisation

JEUDI 10 AVRIL À PARTIR DE 18 HEURES

devant la Préfecture, rue Dunoir

SOYONS NOMBREUX POUR SOUTENIR IYAD

SPIP | squelette | | Web interne | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0