Accueil > Communiqués des collectifs RUSF > Franche-Comté > Mobilisation pour Joseph Kollie > REPONSE NEGATIVE DE DOUSTE-BLAZY, MAIS NOUS N’ABANDONNONS PAS (...)

REPONSE NEGATIVE DE DOUSTE-BLAZY, MAIS NOUS N’ABANDONNONS PAS JOSEPH

samedi 7 octobre 2006, par _S. Paris3-web

Le 10 février dernier, la Préfecture de Franche-Comté a fait expulser Joseph Kollie vers le Libéria, interrompant le cycle d’études qu’il avait commencé avec succès. Le 15 juin, les élus de Franche-Comté (Mme Guinchard-Kunstler, députée du Doubs, Mrs Forni, président du Conseil régional, Jeannerot, président du Conseil général et Fousseret, maire de Besançon), avaient écrit au Ministre des Affaires Etrangères afin de demander que les démarches administratives soient facilitées à Joseph Kollie pour qu’il puisse revenir achever ses études à Besançon.

Après une première réponse qui nous laissait entrevoir un espoir, M. Douste-Blazy a finalement communiqué sa réponse définitive à Mme Guinchard-Kunstler dans un courrier daté du 8 août. Il y "invite l’intéressé à déposer personnellement sa demande auprès de notre représentation consulaire à Abidjan".

La lettre poursuit en donnant des renseignements aisément accessible pour qui dispose d’internet et qui figuraient déjà dans la lettre initiale des élus de Franche-Comté. Mal renseigné, le Ministre nous donne une adresse mail qui ne fonctionne pas ("adresse inconnue dans l’annuaire" répond le serveur)...

Joseph n’a donc pas d’autre solution que de se rendre en personne à Abidjan, soit à plus de 1000km de là, pour téléphoner au Consulat depuis un poste fixe, au numéro identifiable et demander un rendez-vous. Ensuite, il devra attendre. Combien de temps ?

Le Ministre des Affaires étrangères semble ainsi considérer que le Libéria est comme la France (téléphone, internet, TGV...) ! Il ignore totalement le fait que la France ne dispose d’aucune représentation diplomatique au Libéria, que ses services déconseillent même formellement aux ressortissants français de s’y rendre. Enfin, il est disposé à n’accorder aucune concession à Joseph Kollie !

Mais qu’à cela ne tienne ! Joseph a une autorisation d’inscription à l’Université de Franche-Comté, ses amis, ses camarades, ses enseignants l’attendent. Son Comité de soutien met donc tout en oeuvre pour lui permettre d’effectuer ses démarches administratives depuis la Côte d’Ivoire.

Notre appel à collecter des fonds lancé début juillet nous a permis de recueillir près de 800 euros et nous remercions très chaleureusement les généreux donateurs.

Il nous reste à collecter 1400 euros pour qu’il puisse remplir les conditions
de ressources imposées par le Consulat. Nous voulons également aider Joseph pour ses déplacements et son séjour en Côte d’Ivoire, ainsi que pour son billet
d’avion pour la France.

Nous lançons donc un deuxième appel à la solidarité citoyenne pour aider Joseph
à revenir terminer ses études à Besançon.

Merci d’établir des chèques au nom de Joseph Kollie et de les expédier à l’adresse suivante :

Comité de soutien à Joseph Kollie
c/o SUD Etudiant
Faculté des lettres de Besançon
32 rue Mégevand
25000 Besançon

Plus de renseignements, copie des courriers mentionnés ci-dessus, etc. sur le site http://www.ras.eu.org/soutienjoseph/

SPIP | squelette | | Web interne | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0