Accueil > Communiqués des collectifs RUSF > Grenoble (38) > Etudiants étrangers traqués : CROUS occupé !

Etudiants étrangers traqués : CROUS occupé !

Communiqué du RUSF-38

mardi 22 avril 2008, par Grenoble

Nous, militants des droits des étrangers, à l’appel du RUSF 38, occupons actuellement la direction du CROUS de Grenoble. Toute personne proche de notre mouvement et ne dépendant pas de la préfecture pour son séjour en France est appelée à nous rejoindre.
Cette action fait suite à l’arrestation de Régis le 8 avril 2008 chez lui, dans sa résidence du CROUS. Un agent du Crous, non informé de ses droits à ne pas collaborer avec la police, a facilité cette arrestation. Nous tenons la direction du Crous pour partie responsable de ces faits, celle-ci refusant de condamner cette collaboration inadmissible et ne souhaitant pas y mettre fin.

Les étudiants étrangers, victimes d’une clandestinisation et d’une traque en plein expansion, se voient depuis peu menacés jusque dans leurs chambres universitaires. Personne ne doit laisser s’installer cette précarisation, qui empêche les étudiants de poursuivre leurs études dans de bonnes conditions.

Cette occupation entend dénoncer publiquement cette situation intenable, et amener la direction du CROUS a prendre les responsabilités qu’elle a ignorées lorsque nous l’avons rencontrée en délégation, le 11 avril dernier.

Le Crous doit maintenant :
- soutenir publiquement Régis et les autres résidents menacés par les politiques xénophobes,
- dénoncer publiquement l’extension de la traque des étrangers jusque dans ses résidences
- prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à la collaboration non obligatoire avec les forces de police (par exemple en rédigeant une note de service basée sur le droit).
- mettre ses chambres vides à la disposition des étudiants sans papiers, dans l’impossibilité de se loger par d’autres moyens.

Que chacun prenne ses responsabilités.

Nous n’en resterons pas là.

RUSF 38

Mardi vers 19h40, les militants ont fait une sortie spéctaculaire face à la police. Il n’y pas eu d’arrestation. Voir la fin de l’occupation :
http://juralibertaire.over-blog.com/

SPIP | squelette | | Web interne | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0