Accueil > Information et conseils juridiques, analyses... > Textes de référence > Décret réglementant les conditions d’entrée et de séjour en France des (...)

Décret n°46-1574 du 30 juin 1946

Décret réglementant les conditions d’entrée et de séjour en France des étrangers

mardi 21 novembre 2006, par _P. rusf-web

version consolidée au 28 février 2006 - version JO initiale

Section 5 : De la carte de séjour temporaire mention "étudiant".

Article 7-7
Modifié par Décret n°2005-1051 du 23 août 2005 art. 7 (JORF 30 août 2005).

Pour l’application du deuxième alinéa de l’article 12 de l’ordonnance du 2 novembre 1945 précitée, l’étranger qui demande la carte de séjour mention "étudiant" doit présenter les pièces suivantes :

1° La justification qu’il dispose de moyens d’existence correspondant à 70 % au moins de l’allocation d’entretien mensuelle de base versée, au titre de l’année universitaire écoulée, aux boursiers du Gouvernement français ;

2° Un certificat d’immatriculation, d’inscription ou de préinscription dans un établissement public ou privé d’enseignement ou de formation initiale, ou une attestation d’inscription ou de préinscription dans un organisme de formation professionnelle au sens du titre II du livre IX du code du travail, ou bien une attestation justifiant qu’il est bénéficiaire d’un programme de l’Union européenne de coopération dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse.

L’établissement d’accueil doit fonctionner dans des conditions conformes aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur. Sa capacité à recevoir l’étudiant étranger dans de telles conditions peut faire l’objet d’une vérification par l’administration chargée du contrôle de l’établissement.

Peut être exempté, sur décision du préfet, de l’obligation de présentation du visa de long séjour prescrite au 3° de l’article 7 :

a) L’étranger qui suit en France un enseignement ou y fait des études, en cas de nécessité liée au déroulement des études. Sauf cas particulier, l’étranger doit justifier avoir accompli quatre années d’études supérieures et être titulaire d’un diplôme, titre ou certificat au moins équivalent à celui d’un deuxième cycle universitaire ou d’un titre d’ingénieur. Il est tenu compte des motifs pour lesquels le visa de long séjour ne peut être présenté à l’appui de la demande de titre de séjour, du niveau de formation de l’intéressé, ainsi que des conséquences que présenterait un refus de séjour pour la suite de ses études ;

b) L’étranger qui a suivi une scolarité en France depuis au moins l’âge de seize ans et qui y poursuit des études supérieures. A l’appui de sa demande, l’étranger doit justifier du caractère réel et sérieux des études poursuivies.

Section 6 : De la carte de séjour temporaire mention "scientifique".

Article 7-8
Créé par Décret n°99-352 du 5 mai 1999 art. 15 (jorf 7 juin 1999).

Pour l’application du troisième alinéa de l’article 12 de l’ordonnance du 2 novembre 1945 précitée, l’étranger venu en France pour mener des travaux de recherche ou dispenser un enseignement de niveau universitaire doit présenter un protocole d’accueil délivré par un organisme scientifique ou universitaire agréé à cet effet, attestant de sa qualité de scientifique, ainsi que de l’objet et de la durée de son séjour en France.

La liste et les modalités d’agrément des organismes délivrant le protocole d’accueil ainsi que le modèle type de ce protocole sont établis par arrêté du ministre de l’intérieur et du ministre chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Section 8 : Du renouvellement de la carte de séjour temporaire.

Article 8
Modifié par Décret n°99-352 du 5 mai 1999 art. 17 (jorf 7 juin 1999).

L’étranger déjà admis à résider en France qui sollicite le renouvellement d’une carte de séjour temporaire présente à l’appui de sa demande :

1° Les indications relatives à son état civil et, le cas échéant, à celui de son conjoint et de ses enfants à charge ;

2° Trois photographies de face, tête nue, de format 3,5 x 4,5 cm, récentes et parfaitement ressemblantes.

Il présente en outre les documents ci-après :

(...)

4° S’il entend demeurer en France pour y poursuivre des études ou y suivre un enseignement ou un stage de formation, les pièces exigées aux 1° et 2° de l’article 7-7 du présent décret ;

(...)

L’établissement d’accueil d’un étudiant étranger doit fonctionner dans des conditions conformes aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur. Sa capacité à recevoir l’intéressé dans de telles conditions peut faire l’objet d’une vérification par l’administration chargée du contrôle de l’établissement.

SPIP | squelette | | Web interne | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0