Accueil > Agenda : Rassemblements et évènements > AU PRINTEMPS DES EXPULSIONS : du 17 au 21 mai

AU PRINTEMPS DES EXPULSIONS : du 17 au 21 mai

VENEZ PARTICIPER : REFLEXIONS, PROJECTIONS, ACTIONS, ET RENCONTRES SPORTIVES INTERNATIONAL-IST-ES

jeudi 13 mai 2010, par Paris 10


Pendant que la débâcle financière poursuit son cours, les 29 000 expulsions d’étrangers, elles, se portent bien. Multiplication des arrestations au faciès en gare de Nanterre Université, durcissement des conditions d’accueil et des renouvellements de titres de séjour en préfecture (particulièrement dans le 92), obstacles interminables (à l’inscription, en préfecture,…) pour des étudiants sans-papiers cherchant simplement à étudier et à vivre décemment, absence toujours aussi criante dans les médias des travailleurs sans papiers pourtant en grève depuis maintenant plus de 6 mois (comme ceux de MCND situés juste derrière la fac), extension des centres de rétention (au Mesnil-Amelot par exemple) permettant l’enfermement de toujours plus d’étrangers. L’inhumanité envers les étrangers réussira-t-elle à nous sortir de la crise ? La force de cette politique sécuritaire est de conforter l’isolement des étrangers en France en s’appuyant sur la séparation des espaces professionnels, d’habitat, de sociabilité, favorisant l’invisibilité des uns et l’indifférence des autres : séparation entre étudiants et salariés, luttes universitaires et d’entreprise, tablant sur l’indifférence (et la différence) entre français et étrangers (et, tacitement, entre entités biologisées, Français « de souche » et « d’origine immigrée », intégrés et révoltés, laïcisés et islamisés). Tant que ces différences sont bien gardées, que le respect des ordres institués poursuit tranquillement son chemin, les résistances et contre-feux, pourtant nombreux, sont condamnés à défaire d’un côté ce qui sera enfoncé de l’autre. Un peu partout, les résistances à ces divisions traditionnelles pour mieux régner s’organisent. Dans les Hauts-de-Seine, collectifs de sans-papiers et associations de soutien se rassemblent pour lutter contre le durcissement des conditions de séjour mercredi 19 mai à 12h devant la préfecture de Nanterre.

Entre l’indifférence et la solidarité, Le Réseau Universités Sans Frontières a choisi son camp.

Cette semaine d’actions, projections, débats, repas solidaires et (parce qu’il faut aussi parfois se détendre) de tournois sportifs, se place sous le signe des liens entre ces mondes artificiellement séparés, des échanges de vues (et de bons procédés ?) entre universitaires, réalisateurs, travailleurs, sans-papiers (étudiants et salariés) ... et des moyens collectifs de lutter. REJOIGNEZ-NOUS, APPORTEZ VOTRE SOUTIEN (OU VOTRE EXPERTISE) Tous les fonds récoltés seront reversés aux travailleurs sans-papiers de l’entreprise MCND en grève et aux frais de justice des étudiants sans-papiers. Pour toute inscription, information, demande : rusfparis10@gmail.com

SPIP | squelette | | Web interne | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0