Accueil > Communiqués des collectifs RUSF > Franche-Comté > Mobilisation pour Joseph Kollie > AIDONS JOSEPH A REVENIR POUR QU’IL POURSUIVE SES ETUDES A BESANCON

AIDONS JOSEPH A REVENIR POUR QU’IL POURSUIVE SES ETUDES A BESANCON

samedi 7 octobre 2006, par _S. Paris3-web

Voici un communiqué du comité de soutien Joseph Kollie ainsi qu’un modèle de lettre à envoyer au ministre des affaires étrangères

Le 10 février dernier, la préfecture de Franche-Comté a fait expulser Joseph Kollie, étudiant libérien de la faculté des lettres de Besançon, le privant ainsi de la possibilité de terminer un cycle d‚études, entamé pourtant avec succès.

Renvoyé avec, pour tout bagage, les seuls vêtements qu’il avait sur le dos, Joseph a dû renouer les fils de sa vie dans un pays totalement dévasté par quatorze ans de guerre civile et en prenant sans cesse garde à sa sécurité personnelle.

Toujours désireux d’achever le projet professionnel qui l’avait conduit à reprendre des études en France alors qu’il était demandeur d’asile, Joseph Kollie a déposé, au mois d’avril, une demande d’admission à l’Université de Franche-Comté qui a été acceptée sans condition. Son objectif est l’obtention d’un Master de Français Langue Etrangère afin de pouvoir enseigner cette langue au Libéria à un haut niveau.

Joseph applique ainsi "au pied de la lettre" les conseils que la préfecture de Franche-Comté n’a cessé d’opposer à son comité de soutien pendant plusieurs mois : « si Joseph Kollie veut un titre de séjour étudiant, il doit rentrer dans son pays et suivre la procédure "normale" ».

Mais Joseph Kollie vit au Libéria, pays où il n’y a aucune représentation diplomatique française. Pour faire sa demande de visa "long séjour" étudiant, il doit s’adresser à l’ambassade/consulat de France à Abidjan (Côte d’Ivoire). La demande d’entretien doit être faite depuis un téléphone "fixe" en Côte d’Ivoire même, il faut ensuite patienter un temps indéterminé, etc (voir http://www.ambafrance-ci.org/IMG/1-_Guide_demandeur_de_visa_version_2006.05.11.pdf).

Le 15 juin dernier, les élus de Franche-Comté Mme Guinchard-Kunstler députée du Doubs, Mrs Forni président du Conseil régional, Jeannerot Président du Conseil général et Fousseret Maire de Besançon ont écrit une lettre commune au Ministre des Affaires Etrangères. Il s’agit de demander que les démarches soient facilitées à Joseph Kollie, que les pièces nécessaires à la constitution de son dossier puissent être envoyées au ministère directement et que Joseph n’ait à se rendre qu’une fois en Côte d’Ivoire.

Cette demande ne nous paraît pas exagérée dans la mesure où il aurait été beaucoup plus simple de permettre à Joseph de se maintenir sur le territoire français en lui octroyant un titre de séjour. Il aurait pu ainsi subvenir à ses besoins, trouver un logement, etc.

Nous espérons une réponse rapide et favorable du Ministère des Affaires Etrangères. Les cours à l’Université de Franche-Comté reprennent le 11 Septembre. Joseph est attendu à Besançon par ses amis, à qui il manque beaucoup, par ses camarades et ses enseignants.

Vous pouvez, vous aussi, écrire à M. Douste-Blazy pour lui demander de permettre à Joseph de venir reprendre ses études à Besançon (voir modèle joint).

Enfin, pour satisfaire aux conditions de ressources nécessaires à l‚obtention du visa, Joseph doit disposer de la somme de 2150 euros sur son compte en banque. Nous faisons donc appel à votre générosité et à votre solidarité pour réunir cette somme.

Vous pouvez établir un chèque à son nom, Joseph Kollie, et l‚expédier à l’adresse suivante :

Comité de soutien Joseph Kollie
c/o SUD Etudiant
Faculté des lettres de Besançon
32 rue Mégevand
25000 Besançon

Nous ne manquerons pas de vous tenir informé de la réponse du Ministère et de l’avancement de son dossier.

Pour tout renseignement complémentaire : soutienjoseph@yahoo.fr

http://www.ras.eu.org/soutienjoseph/

Comité de soutien Joseph Kollie

SPIP | squelette | | Web interne | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0